Retour sur les temps forts du Forum des Projets Urbains

frise

Cette année encore la SCET était partenaire du Forum des projets urbains qui s’est déroulé mardi 12 novembre au Palais des congrès de Paris.

Rendez-vous incontournable d’information et d’échanges sur l’actualité de l’aménagement et de l’urbanisme, cette journée a permis à la SCET de mettre en avant ses expertises et son réseau d’EPL et de bailleurs auprès des 1500 participants.

  • « Fabriquer la ville par les usages : l’approche design », un atelier animé par Anne-Catherine Ottevaere, Directrice de Missions à la SCET et Nicolas Lecuyer, Directeur Adjoint de l’Animation du Réseau SCET dont l’objet était de questionner les méthodes de fabrication de la ville. Cette atelier a été nourri des témoignages de la SEM Ville Renouvelée, de l’agence de design d'intérêt général « Vraiment Vraiment », et de la ville de Poitiers.

Alexandre Mussche, designer associé chez Vraiment Vraiment, et Anne-Catherine Ottevaere, directrice de missions à la SCET, ont répondu  aux questions d'Innovapresse concernant la démarche design mise en oeuvre par la SCET dans plusieurs de ses opérations.

 

  • Les nombreux ateliers d’échanges ont permis d’illustrer la diversité des projets et l’innovation des adhérents du RéseauScet sur le territoire : opération de co-aménagement à Reims, reconquête urbaine à Strasbourg, nouveau quartier à Nantes, transformation d'une ancienne friche urbaine à Saint-André-lez-Lille, développement de mixité sociale et mixité d'usage à Rennes, réhabilitation d'un vaste site industriel à Rueil-Malmaison, requalification de secteur à Montpellier …
  • La journée s’est clôturée par un débat au cœur des problématiques actuelles : « Quelles responsabilités partagées dans la mise en œuvre des transitions ? ».
    Stéphane KEÏTA intervenait auprès d’Yves CONTASSOT, Conseiller de Paris du 13e arrondissement et Président de l'Agence Parisienne du Climat, Laurent GIROMETTI, Directeur Général EPAMARNE/EPAFRANCE, et Raphaël MENARD, Président du Directoire d'AREP et enseignant EAVT. Si les pratiques opérationnelles évoluent, l'enjeu principal réside dans le processus décisionnel. Pour Stéphane KEITA, l'apport de la SCET permet justement aux politiques de mieux intégrer les contraintes en analysant ex ante les impacts des projets, proposant ainsi une aide à la décision.