Retour sur la présence de la SCET au séminaire du CGET "Les villes petites et moyennes : état de la recherche et parole d'élus"

frise

Le Commissariat général à l'égalité des territoires - CGET organisait le 13 décembre dernier son séminaire "Les villes petites et moyennes : état de la recherche et parole d'élus".

La table ronde "Regards croisés entre recherche et action : quels apports réciproques ? Quels éclairages attendus ?" réunissait  Stéphane Keïta, Président Directeur Général de la SCET, Tugdual Le Lay, conseiller à l’APMF et  Jean-Sébastien Sauvourel, conseiller à Villes de France.

Une des préoccupations majeures des pouvoirs publics, selon Stéphane Keïta, est de désigner un programme spécifique pour les petites villes qui ne font pas face aux mêmes problématiques que les villes moyennes. Ce prototypage de politiques publiques pour des catégories de territoires est souvent né de la capitalisation d’expertise et d’expérience de la Caisse des Dépôts et de la SCET. Pour autant, la pluralité de leurs situations complexifie l’approche par « strate » et rend le diagnostic global difficile à établir.

Jean-Sébastien Sauvourel, conseiller à Villes de France, rappelait le travail mené par la SCET dès 2003 sur les villes moyennes et le développement économique. 

Tugdual Le Lay a, de son côté, insisté sur l’importance du choix politique dans le maintien, le développement ou la rétractation d’un service public, celui-ci ayant toujours un impact sur la structure sociale, l’aménagement et/ou l’attractivité du territoire.