La Banque des Territoires fête son premier anniversaire

frise

Jeudi 7 juin s'est tenue la deuxième édition du Printemps des Territoires au Centquatre pour célébrer la première année du lancement de la Banque des Territoires par la Caisse des Dépots.  L'objectif de cette journée de rencontres : "construire les territoires de demain et apporter des solutions concrètes pour le réalisation de tous les projets".

Véritable temps fort, l’événement a réuni des experts, des élus et des chefs de grandes entreprises. Des ministres ont également répondu présents : Julien Denormandie, Annick Girardin, Jacqueline Gourault et Cédric O.

Présence remarquée de la Scet à cette occasion au cours:

  • d'une Masterclass Tourisme animée par Xavier BAUMONT, Directeur du Pôle Projets de Territoire de la SCET, avec un focus sur deux secteurs d'avenir pour les territoires : la reconversion du patrimoine et l’aménagement fluvial / fluvestre. Thomas LAMAND, directeur de mission et Flavio MARQUES, consultant, sont revenus sur deux missions stratégiques de développement touristique territorial : la première relative à l'avenir du site de Pen Bron pilotée par la Banque des Territoires et la seconde sur l'élaboration d’un schéma directeur pour le développement du tourisme fluvial et fluvestre sur la vallée de l'Oise. 
  • d'une intervention de Manon VANBERSELAERT, consultante en stratégie et ingéniérie financière, sur la foncière commerce en tant qu'outil de revitalisation des centres villes. Illustration avec l'exemple de notre accompagnement de la Ville de Nancy. 
  • d'une Masterclass sur l'accompagnement des territoires pour une gestion responsable de l’eau dans un contexte de changement climatique, avec une intervention de Jean-François BLANCHET, SCET GE et DG du Groupe BRL 
  • Enfin, en plenière la table ronde "Action Coeur de Ville" réunissait Frédérique MACAREZ, Maire de Saint Quentin, Stéphane KEÏTA, Président Directeur Général de la SCET et Jérôme TAFANI, Directeur Général de Burger King . Pour Stéphane Keita, le rôle de la SCET réside dans l'accompagnement des collectivités locales afin de les aider à appréhender la complexité des recouturages à opérer. "La difficulté est de combiner la gestion des projets qui se fait dans un temps long et l'urgence des réponses à apporter aux habitants. Il faut repérer le plus rapidement possible les actions matures qui peuvent se concrétiser.