Référence

AMO Stratégie de rénovation énergétique du patrimoine public de Grand Châtellerault

frise
stratégie énergétique des bâtiments publics

Client :

Communauté d’agglomération de Grand Châtellerault

Localisation:

Grand Châtellerault, Vienne (86)

Calendrier:

2017

Chiffres clés:

112 051 m² - 133 bâtiments

CONTEXTE ET ENJEUX :

Le bâtiment est, en France, le premier consommateur d’énergie et représente un important poste de dépense du budget des collectivités. Confrontées à une conjoncture économique peu favorable qui leur impose de repenser leur modèle économique, la transition énergétique des bâtiments publics apparaît comme une opportunité d’agir sur les coûts liés au patrimoine des collectivités via la maitrise des charges de fonctionnement et des consommations d’énergie. Ces actions de maitrise de l’énergie touchent également directement des problématiques plus larges : satisfaction citoyenne des équipements publics, fonctionnalité et optimisation de l’occupation, pertinence de la distribution territoriale, qualité de l’équipement.

Toutefois, malgré les opportunités identifiées, les démarches de rénovation thermique du patrimoine des collectivités locales peinent aujourd’hui à décoller de façon massive. Les raisons en sont multiples : nécessité d’arbitrages financiers au plus juste ; complexité technique, financière, règlementaire du sujet ; incertitudes sur les bénéfices réels de ces opérations ; difficulté à enclencher les premières actions etc.

MISSION :

L’objectif est d’apporter en amont aux collectivités une vision sur ce qu’il est envisageable de réaliser dans le domaine énergétique pour leurs objets immobiliers, en échange de quel retour sur investissement, et sous quelles conditions de complexité technique et opérationnelle, de mobilisation de budgets annuels et de satisfaction des usagers. Elle fournit ainsi aux élus les arguments compréhensibles et appropriables pour l’aide à la décision et leur permet de bâtir une stratégie énergétique immobilière durable, porteuse de nouvelles opportunités économiques, écologiques et sociales pour leur territoire.

La SCET et son partenaire SPALLIAN accompagnent ainsi la collectivité dans :

  • L’état des lieux synthétique du patrimoine en ce qui concerne l’énergie, l’occupation fonctionnelle, les coûts d’exploitation et les modes de gestion.
  • La définition des grandes orientations stratégiques : scenarii d’interventions possibles en fonction des typologies de bâtiments avec projection dans le temps et évaluation des gains économiques, sociaux et environnementaux associés.
  • La construction d’un plan d’action opérationnel qui présente pour le scénario choisi, les modalités d’intervention par typologies de bâtiments et les montages juridico-financiers associés. Le plan d’action comprend par ailleurs une phase d’amorçage opérationnel qui vise à préciser de façon détaillée, pour un nombre restreint de bâtiments, les possibilités d’intervention techniques sur le bâti.

SCET mandataire, en co-traitance avec Spallian

Ce sujet m'intéresse
Contactez-nous
Nos références
Télécharger le PDF